Notre ville coup de coeur de Cuba: Trinidad

Après trois jours à la Havane, trois jours à Vinales, nous avons pris le temps de nous poser un peu dans la ville de Trinidad pendant trois jours. Cette ville a été un véritable coup de coeur pour nous !

On vous embarque avec nous durant ces trois jours extras !

Jour 1 : « Trinidad, nous voilà »

Il est 8 heures quand nous prenons le petit déjeuner à Cienfuegos. Fanny doit partir à 9h avec son taxi pour se rendre à la cascade et nous devons lui laisser les clés de la chambre car elle reste une nuit de plus. A 9h, nous nous rendons sur la place de l’église pour pouvoir nous connecter une dizaine de minutes puis nous rentrons à la casa. Nous préparons nos sacs en attendant le taxi qui doit venir à 10h nous chercher juste devant chez nous. 10h, 10h15 et toujours pas de taxi… Nous pensons qu’il ne viendra pas et un peu énervés nous descendons dans la rue et prenons la direction de la station de bus Viazul. Nous ne comprenons pas pourquoi le taxi n’est finalement pas venu nous récupérer.

Nous marchons une dizaine de minutes avec nos gros sacs à dos quand une personne en vélo s’arrête à côté de nous. Il s’agit de la personne auprès de qui nous avions réservé le taxi hier. Il s’excuse et nous explique que le taxi est en retard car la troisième personne qui doit faire le trajet avec nous est malade. Il en vient même à nous rapprocher de ne pas avoir attendu devant la casa. Il nous demande donc d’attendre à l’endroit où nous sommes car le taxi va arriver dans quelques minutes. On vous laisse imaginer notre tête de bon matin. Les cubains commencent vraiment à jouer avec nos nerfs ! Cinq minutes plus tard, le taxi arrive avec à son bord le chauffeur et une troisième personne, un allemand qui n’avait pas l’air si malade que ça ! Bien évidemment, avant de monter dans le taxi, la personne en vélo nous dit de ne pas parler de prix parce que l’allemand paye 15 CUC le trajet alors que nous payons 12 CUC pour nous deux… si c’est pas énervant ça aussi !

Durant le trajet, nous sympathisons avec Yann, un Allemand en vacances à Cuba pour 15 jours et le chauffeur.  Au bout d’une bonne heure de route, nous faisons une pause sur le bord de la route juste le temps de faire quelques photos. Nous arrivons une heure plus tard à Trinidad. Le chauffeur nous dépose au plus près du centre ville puisque le centre historique est totalement piéton. Nous le payons et partons en direction des casas que nous avions repérées dans le guide.

Après avoir fait 2 casas dans lesquelles il n’y avait plus de place nous tentons notre chance dans une troisième mais encore une fois, aucune chambre disponible. Nous voyant à la recherche d’un hébergement, une jeune fille nous aborde dans la rue et nous explique qu’elle peut nous héberger si nous le souhaitons pour 25 CUC. Nous lui faisons comprendre poliment que c’est au dessus de notre budget et nous arrivons finalement à négocier à 20 CUC. Nous lui demandons si nous pouvons voir la chambre avant de nous décider. Nous refusons de dormir dans la première car il y avait des barreaux aux bouts du lit et Benoit n’a pas assez de place pour dormir. Nous en visitons une deuxième qui fera très bien l’affaire. Notre hôte nous propose également de monter sur la terrasse pour admirer la vue. On peut faire mieux mais c’est pas mal du tout. Adjugé vendu !

 

Nous posons nos affaires, payons notre hôte pour une nuit et repartons en ville pour trouver de quoi manger. Nous profitons également d’être dans le centre pour nous rendre à l’office du tourisme pour savoir ce qu’il y a à faire dans le coin. Toutes les activités du type randonnées « à cheval ou à pieds avec guide » sont  hors budget. Cependant, la personne de l’Infotour, nous explique que pour 2 CUC par personne nous pouvons prendre la navette qui se rend à la « playa Ancon ». Il s’agit d’une très belle plage au sud de Trinidad. Il est également possible pour 10 CUC d’acheter un billet de train pour aller dans la « vallée de Los Ingénios ». Ces activités sont dans notre budget et nous prévoyons de faire les deux durant notre séjour ici. Nous prenons également le temps de nous balader quelques heures dans un des quartiers un peu plus populaires de la ville puis nous rentrons à la casa.

Comme chaque jour à Cuba, à cette période de l’année, il y a de l’orage en fin de journée. Nous en profiter pour rester à l’abri et discuter avec notre hôte qui s’appelle Iris et nous nous rendons compte qu’elle est vraiment adorable. Nous lui demandons si nous pouvons manger chez elle le lendemain soir.

Le temps de prendre une petite douche et nous repartons en ville pour trouver un restaurant où manger. Après avoir balayé, toutes les petites ruelles du centre historique, nous décidons de nous arrêter dans un bar-tapas où les plats ne sont pas très chers et où il y a le choix. Nous ne regrettons pas car nous avons vraiment bien mangé. Le restaurant étant à côté de la « casa de la musica »,  nous nous posons vingt minutes pour écouter de la musique avant de rentrer. L’ambiance est très chaleureuse ici le soir. La ville nous plait vraiment et nous nous disons que nous allons être vraiment bien durant les quelques jours que allons passer ici. L’heure est venue d’aller dormir. Demain, nous allons à la plage et le bus part à 9h.

Jour 2: « Une belle journée sous le signe du soleil et de la détente »

Nous avions mis le réveil à 8h ce jour là mais impossible de nous réveiller. Nous décidons donc de prendre un peu plus notre temps car nous n’avons pas fait de grasse matinée depuis que nous sommes à Cuba. Nous décollons de la casa vers 10h et prenons la direction de l’arrêt de bus. Entre temps, un chauffeur de taxi nous propose de nous emmener à la plage pour le même prix que le bus. Nous trouvons deux autres personnes qui souhaitent s’y rendre également pour remplir le taxi.

30 minutes de route plus tard nous y sommes. Nous mangeons 2 sandwichs au restaurant de la plage avant de repérer 2 transats que nous payons 4 CUC pour la journée et posons nos affaires. Nous profitons quelques heures de l’eau turquoise, du soleil et du calme pour faire une petite sieste ! La plage est vraiment très belle ici et il n’y a pas grand monde. On vous recommande de venir passer une journée ou une demi journée ici. L’endroit vaut vraiment le détour. 

Vers 15h, l’orage approchant, nous prenons la décision de rentrer à Trinidad. Nous savons que le bus passe à 15h30.

Un premier taxi nous aborde et nous propose 8 CUC pour 2 personnes en nous disant que le bus ne viendra qu’à 16h. Non mais de une : pourquoi tu nous proposes 2 fois le prix du bus ? Et de deux, tu crois vraiment qu’en nous disant que le bus ne sera pas là à l’heure  nous allons monter dans ton taxi ? Nous refusons donc la proposition.  A ce moment là, un bus passe à côté de nous et s’arrête. Le chauffeur nous demande où nous allons. Il s’agit d’un bus qui vient chercher les cubains qui travaillent sur la plage pour les ramener chez eux. En règle générale, nous n’avons pas la possibilité d’emprunter ces bus. Cette fois ci l’occasion se présente. Il nous propose 2 CUC par personne et nous acceptons sous le nez du chauffeur de taxi. Nous savons que nous n’aurons certainement pas d’autres opportunités de monter à bord de ces bus puisque seuls les locaux ont le droit de les emprunter. 45 minutes plus tard, nous arrivons à Trinidad. L’orage approchant, nous décidons de rentrer à la casa sans faire de halte. Avec la pluie qui ne cessera de tomber toute la soirée, nous ne ressortirons pas. Nous passons le debout de la soirée à discuter avec Iris et à admirer la vie locale dans la rue juste devant chez nous. Benoit aidera même un homme à allumer les lampes de la rue !  Tous les soirs et tous les matins, une personne est chargée d’éclairer les lampes de la rue et de les atteindre.

A 20h30, nous partons dîner. La maman d’iris nous a concocté un super repas avec de la salade (tomates et concombres) ainsi que du poulet avec une sauce aux haricots rouges et du riz ! Un vrai délice !

Au programme de la journée de demain: prendre le train pour visiter la « vallée de Los ingénios »

Jour 2: « Le train de la vallée de los ingenios… »

Nous savions que le train partait à 9h30 de la gare (qui se trouvait à 20 minutes en marchant de la casa). Nous décollons à 8h40 pour être un peu à l’avance. Le monde est petit puisqu’une fois arrivée sur place, nous retrouvons Fanny, rencontrée quelque jours auparavant à Vinales.

Nous comprenons vite qu’il y a des places limitées pour le train et certains ont été plus prévoyants que nous en achetant leurs billets à l’Infotour la veille. Nous faisons la queue parmi les premiers et montons dans le train à côté de Fanny. Nous lui demandons par curiosité si cela valait le coup de se rendre à la cascade qu’elle avait fait la veille, « El Nicho ». Apparemment le site était joli mais le prix de l’entrée à 10 CUC par personne est un peu excessif.

Vers 9h45, le train se met en route. Il s’agit d’un train assez vieux avec des wagons en métal et en bois. Nous sommes une soixantaine à participer à l’excursion. Les paysages sont vraiment beaux avec de nombreux palmiers et des plantations de cannes à sucre. Nous croisons beaucoup de paysans avec leurs charrettes tirées par des chevaux. 

45 minutes plus tard, nous nous arrêtons dans un premier village et nous y sommes attendus. En effet, les locaux ont dressé leurs étalages avec tous les produits qu’ils essaient de nous vendre : des chapeaux, des nappes, des habits, et on en passe. Nous nous rendons devant le seul monument à visiter ici et à notre plus grande surprise il est payant ! Rien n’est gratuit ici… Tout est fait pour récupérer un maximum d’argent des touristes. Sur la pancarte indiquant le prix, pour les locaux il y a marqué 2 CUP et pour les touristes 1 CUC soit 12 fois plus cher. Benoit essaie d’expliquer à la dame que c’est vraiment du vol et que ce n’est absolument pas normal mais en vain. La femme s’en fout complément. Benoit monte donc en haut de la tour pour voir la vue, en profiter pour faire quelques photos et vidéos puis redescend. Nous décidons de remonter dans le train en attendant les autres. Nous commençons à être vraiment blasés de cette mentalité. A côté du train, il y a cette femme et son bébé de quelques semaines qui essaye de nous amadouer en nous demandant de l’argent pour sa fille. Il y a également ces fillettes de 3 ou 4 ans qui viennent près de nous pour quémander de l’argent car leur mère leur a demandé de venir nous voir.   Le train reprend sa route une heure après s’être arrêté et 30 minutes, il s’arrête de nouveau pour une heure.

L’endroit est moins touristique que l’autre. Il s’agit d’une vieille maison coloniale où il est possible de boire et manger mais c’est vraiment très cher ! Nous décidons d’aller nous balader de notre côté pour faire quelques photos pour faire passer cette heure d’attente.

Dernière escale de cette excursion: une ancienne fabrique de rhum. Nous la visitons durant 30 minutes sous une chaleur étouffante. Elle est en très mauvais état et nous n’avons pas de guide pour nous expliquer à quoi correspondent les bâtiments que nous voyons. Au final, nous trouvons cela sans grand intérêt

Le train reprend la direction de Trinidad 30 minutes plus tard. Sur le chemin du retour, nous traversons un orage assez impressionnant. Le train étant en métal et en bois nous ne sommes absolument pas rassurés et nous avons hâte d’arriver. Il pleut toujours quand nous arrivons à la gare de Trinidad et évidemment, de nombreux taxi nous attendent pour nous proposer de nous emmener dans le centre. Nous refusons et patientions une vingtaine de minutes que la pluie cesse de tomber. Une fois l’orage passé, nous prenons la direction du centre avec Fanny. Nous rentrons dans nos casas respectives et nous nous donnons RDV à 20h30 pour aller manger dans le centre. Nous achetons de quoi nous faire un petit apéro à la casa avec Iris.

A 20h30, nous allons chercher Fanny chez elle et nous lui proposons d’aller manger dans le premier restaurant-tapas que nous avions fait ici. Sur place, nous rencontrons Marguerite, une française qui attendait également pour manger. Etant seule, nous lui proposons donc de se joindre à nous. Après le restaurant, nous prenons la direction de la « casa de la musical » pour profiter de l’ambiance chaleureuse de la ville. Petit pincement au coeur puisque demain nous passerons notre dernière journée à Trinidad

Jour 3: « Journée off à Trinidad… »

Que ça fait du bien de ne rien faire ! Nous prenons le café à 10h ce matin en compagnie de la maman d’Iris qui nous demande le programme de la journée. Nous lui expliquons que nous allons simplement visiter la ville et le musée de la révolution. Nous prenons le temps de laver notre linge (savon, douche et c’est parti !) et de l’étendre sur la terrasse panoramique de la maison.

Vers 11h30, nous prenons la direction du centre historique et nous nous arrêtons pour déjeuner à la casa de la musica. Le sandwich est plutôt bon et pas très cher. Nous nous rendons ensuite à Viazul car nous devons acheter nos billets pour Santa Clara pour le lendemain matin. Une fois chose faite nous nous rendons au musée de la révolution. Encore une fois, le prix de l’entrée pour les cubains est de 2 CUP tandis que pour nous les touristes, le prix est d’1 CUC par personne. Benoit essaie tout de même de faire croire à la femme de l’accueil que nous sommes cubains mais elle ne l’a absolument pas cru une seconde !

Dans le musée, nous avons la possibilité de monter au sommet d’un clocher et d’avoir la vue sur toute la ville ! Effectivement, le panorama est superbe !

Une fois sortis du musée, nous décidons de rentrer car l’orage approche et nous avons notre linge qui est entrain de sécher sur le toit de la maison. Pour le repas du soir, nous mangeons encore une une fois chez notre hôte. Le repas est encore une fois un vrai délice. Nous passons la soirée avec Iris à discuter de tout et de rien. Elle est vraiment très sympa ! Nous faisons même notre vidéo de clôture de Trinidad avec elle. Elle nous offre des bières et un cigare ! Une des plus belles soirées passées ici à Cuba !

Pour découvrir notre séjour en vidéo, c’est par ici:

Tagged with:     , , ,

About the author /


2 commentaires

  1. Anonyme

    Hello! JE découvre votre blog et votre voyage incroyable!!! Ma question va paraître futile mais je désespère… comment êtes vous allés de La Havana à Trinidad?? Les bus sont tous réservés longtemps à l’avance. Les taxis collectifs pour cette destination sont-ils faciles à trouver? merci!!! Bonne découverte du MONDE!

    • claime05

      Bonjour, merci pour votre commentaire. Nous sommes arrivés à Trinidad directement de Cienfuegos mais il est facile de s’y rendre depuis la Havane. Il y a des bus de la compagnie Viazul qui partent chaque jour. Il y a plusieurs horaires que vous pouvez checker sur leur site internet. Vous pouvez prendre vos billets la veille pour le lendemain sans problème. Vous pouvez également prendre un taxi collectivos. Le mieux serait de vous rendre à la gare de bus des locaux. Il y a de nombreux taxis qui attendent et si vous trouvez d’autres personnes qui veulent se rendre à Trinidad vous pouvez négocier le prix ! Demandez éventuellement à la casa dans laquelle vous vous trouvez comment vous pouvez faire mais surtout réservez par vous même ! Les casas prennent une commission sur ce genre de réservation et plus le prix du taxi est élevé mieux c’est pour eux ! N’hésitez pas si vous avez besoin de plus de précisions 😉 A bientôt !

Post your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *